Foire aux questions

Est-ce que la pédagogie Waldorf prépare les enfants pour le «vrai» monde?

Dans les écoles Waldorf, les enfants apprennent à lire, écrire et font des mathématiques, de l’histoire et de la géographie comme dans les autres écoles. Mais de plus, tous les enfants apprennent à chanter, jouer d’un instrument de musique, dessiner, faire de l’aquarelle et du modelage. Ils apprennent aussi à tricoter, coudre et travailler le bois tout autant qu’ils apprennent à réciter de la poésie et faire du théâtre, développer leur propre pensée et travailler harmonieusement et respectueusement avec les autres. La pédagogie reconnaît l’interrelation de tous ces apprentissages et honore la gamme complète des potentialités humaines. Elle considère l’enfant dans sa globalité en s’efforçant d’éveiller et d’ennoblir toutes ses capacités à l’état latent.

Est-ce problématique lorsqu’un enfant quitte une école régulière pour s’inscrire à l’école Waldorf?

Les enfants qui viennent d’écoles régulières s’intègrent en général très bien mais ont parfois un peu de rattrapage à faire pour les habiletés suivantes :

  • Coordination; beaucoup de travail rythmique est fait en classe tout les matins, conjugué aux apprentissages des matières de base.
  • Posture; l’enseignant apporte une attention particulière à la posture des enfants. Une mauvaise intégration du système sensori-moteur se traduit souvent par de mauvaises postures et une difficulté à garder l’attention sur la tâche.
  • Arts; les enfants créent leurs propres «manuels scolaires». Ils écrivent et dessinent dans leurs cahiers personnels pour toutes les matières. De plus, ils sont initiés à l’aquarelle et au modelage dès le jardin d’enfants (maternelle).
  • Calligraphie; les enfants apprennent d’abord à écrire en lettres cursives.
  • Écoute; toutes les matières sont enseignées oralement par l’enseignant, les enfants créant eux-mêmes leurs «manuels». Les enfants habitués à apprendre à partir de l’ordinateur auront à s’ajuster.
  • Musique; tous les enfants apprennent à jouer de la flûte (pentatonique d’abord et diatonique ensuite) et chantent quotidiennement.
  • L’apprentissage d’une langue étrangère (l’allemand à l’école des Enfants-de-la-Terre). Toutefois, les premières années, les enfants ne font que chanter et réciter des comptines.
  • L’eurythmie (art du mouvement). Voir plus loin «Qu’est-ce que l’eurythmie?»

Les enfants arrivant d’autres écoles ont parfois à s’ajuster à un environnement exempt d’esprit compétitif.

Qu’arrive-t-il aux enfants qui quittent l’école Waldorf pour intégrer une école régulière?

Les enfants quittant l’école Waldorf pour s’intégrer dans une école régulière n’éprouvent en général aucune difficulté. Faisant partie de la Commission scolaire de la région de Sherbrooke, l’école des Enfants-de-la-Terre est sanctionnée par le Ministère de l’éducation. Elle en respecte les objectifs et le régime pédagogique. Ainsi, elle doit permettre aux élèves d’acquérir les mêmes compétences et connaissances en fin de cycles que les autres écoles. Toutefois, à l’intérieur du premier cycle, l’apprentissage de la lecture peut s’avérer un peu plus lent que dans une école régulière.

Les enfants intégrant une autre école ont souvent un certain rattrapage à faire en ce qui concerne les habiletés informatiques. Par contre, l’expérience démontre que celui-ci se fait très rapidement.

Les enfants qui proviennent d’une école Waldorf sont souvent remarqués pour leur culture générale, leurs habiletés sociale et artistique, leur confiance, leur force individuelle et leur joie d’apprendre.

Pourquoi les écoles Waldorf recommandent-elles de limiter la consommation de films et d’émissions de télévision ainsi que l’usage de l’ordinateur et des jeux vidéo pour les jeunes enfants ?

La pédagogie Waldorf veut stimuler un développement sain de l’imagination chez l’enfant et les médias électroniques compromettent en partie ce développement. Les enseignants sont préoccupés par les effets néfastes des médias électroniques sur l’enfant autant du point de vue physique que du point de vue du contenu de la programmation. De plus en plus de recherches viennent appuyer ces préoccupations.

Qu’est-ce que l’eurythmie?

L’eurythmie, que l’on pourrait appeler «discours visible» ou «chant visible», est un art du mouvement qui veut rendre visible les sonorités et l’impression sensorielle de la musique et de la parole à travers des déplacements et des gestes. L’eurythmie aide à harmoniser les forces vitales, à développer la coordination, la concentration, l’auto-discipline et le sens du beau, de l’harmonie et de l’équilibre. Cet entrainement en groupe du mouvement artistique stimule aussi la sensibilité aux autres et la maîtrise de soi. Le programme d’eurythmie, qui fait partie intégrante du programme de toutes les écoles Steiner-Waldorf, suit le curriculum explorant les rimes, les vers, les histoires et les formes géométriques. Pour les élèves plus âgés, les représentations eurythmiques peuvent éventuellement être basées sur des pièces de théâtre ou des pièces de musique

Comment réussissent les élèves et que font les jeunes qui ont gradué des écoles Waldorf?

L’Unesco1 a reconnu la pédagogie Waldorf comme une des approches pédagogiques les plus prometteuses pour faire en sorte que les élèves apprécient l’école, y trouvent du sens et persévèrent dans leurs apprentissages.

La pédagogie prépare à toutes les formes de carrières

Si les arts et les activités artistiques occupent une place importante dans le curriculum des écoles Steiner ou Waldorf partout sur la planète, la pédagogie prépare néanmoins ses élèves à toutes les formations et les carrières. Les gradués reflètent la gamme complète de diversité de la société dans leur choix d’occupation professionnelle. Une grande majorité a poursuivi ses études au niveau collégial et universitaire et des élèves «Waldorf» ont été acceptés dans les meilleurs collèges et universités du monde.

Décrochage…on ne connait pas, ou presque

Une étude effectuée sur les diplômés de l’école des Enfants-de-la-Terre qui avaient complété leur 6e année d’études primaires en 2001-02 ou avant, a révélé que :

  • 97% avaient obtenu un diplôme d’études secondaires (74% dans les 5 ans prévus, 13% en 4 ans et 10% en 6 ans)
  • 87% avaient entrepris des études post-secondaires (collégiales ou universitaires). Cette statistique est nettement supérieure à celle de l’ensemble du Québec selon laquelle, 59,3% des citoyens québécois accèdent dans leur vie aux études collégiales2.

1 Les écoles Waldorf font partie du Réseau du Système des Écoles associées de l’Unesco.

2 Données pour l’année 2004-05. Le Québec chiffres en main, édition 2007, p.18 Institut de statistiques du Québec: http://www.bdso.gouv.qc.ca/docs-ken/multimedia/PB01600FR_qcem2007H00F00.pdf

Un enseignant Waldorf demeure avec sa classe tout au long du primaire. Qu’arrive-t-il si mon enfant ne s’entend pas bien avec son professeur?

C’est un souci fréquent chez les parents qui entendent parler de cette approche pour la première fois.

Une continuité pour une relation profonde et durable

Garder le même enseignant tout au long du primaire permet le développement de relations profondes et durables entre celui-ci et les enfants, favorisant ainsi leur sécurité, leur confiance et leurs apprentissages. Dans une école Waldorf, l’enseignant s’engage dans la continuité, devient comme un «autre parent» face aux enfants de sa classe et développe avec eux une relation de qualité basée sur une profonde connaissance de leurs forces et de leurs défis particuliers. De cette stabilité émergent la confiance et l’autorité naturelle de l’enseignant qui à leur tour favorisent un climat d’attention et de respect indispensable à l’apprentissage. Les parents et l’enseignant développent aussi une relation de coopération dans la continuité pour le soutien de l’éducation de l’enfant tout au long de son parcours scolaire.

Des difficultés entre l’enfant et l’enseignant ou entre le parent et l’enseignant peuvent survenir. Lorsque cela se produit le conseil d’école étudie la situation, implique le parent et l’enfant, si nécessaire, et essaie de résoudre le conflit.

En quoi la pédagogie Waldorf diffère-t-elle d’autres approches pédagogiques alternatives, comme Montessori par exemple ?

La pédagogie Waldorf est caractérisée par la recherche de l’épanouissement de toutes les potentialités de l’enfant et du jeune sur le plan aussi bien intellectuel qu’artistique, manuel et corporel. Le curriculum respecte un équilibre entre les matières académiques, artistiques et les activités pratiques.

Les enseignants Waldorf sont engagés à stimuler chez les élèves une véritable joie d’apprendre.

Quelques caractéristiques de la pédagogie Waldorf

  • L’importance du rythme dans la vie de l’école. La vie scolaire inclut un rythme journalier, hebdomadaire, mensuel et même saisonnier.
  • Aucun contenu académique à la maternelle (jardin d’enfants) et un minimum d’emphase sur les matières purement académiques durant la première année.
  • L’apprentissage de la lecture se fait plus lentement, mais la plupart des élèves sont tout à fait fonctionnels en milieu de la deuxième année.
  • Un professeur de classe pour toute la durée du primaire (de la 1ère à la 6e classe, à l’école des Enfants-de-la-Terre, mais souvent de la 1ère à la 8e classe, dans les écoles Waldorf privées).
  • Plusieurs activités qui sont considérées des luxes ou des activités complémentaires dans d’autres écoles, sont tout à fait centrales dans les écoles Waldorf : l’art, la musique, le jardinage ou les travaux manuels comme le tricot, pour n’en nommer que quelques unes.
  • Il n’y a pas de manuels scolaires pour les premières années et très peu pour les plus grandes classes. Les élèves produisent eux-mêmes leurs manuels sous forme de cahiers dans lesquels ils retranscrivent et illustrent leurs expériences et ce qu’ils ont appris.
  • Apprendre dans une école Waldorf est une activité non compétitive. À l’école des Enfants-de-la-Terre les enseignants produisent un bulletin comme dans les autres écoles mais il est destiné aux parents seulement. À la fin de l’année, le professeur écrit une évaluation détaillée de l’enfant, de ses forces et ses défis, qui lui est transmise.
  • L’usage des médias électronique, en particulier la télévision, est déconseillé aux jeunes enfants dans les écoles Waldorf.