Le préscolaire

Préserver l’imaginaire de l’enfant

Les enfants de la maternelle sont dans leur première septaine de vie, laquelle est intimement liée au développement physique. En effet, pendant les sept premières années, on assiste à la formation et à la maturation des différents organes sensoriels. L’énergie de l’enfant est alors principalement investie dans une importante activité créatrice physique.

Jusqu’à l’âge de 6 ou 7 ans, le petit enfant est vu tout entier comme un organe sensoriel. Par les sens, il découvre, se lie et s’identifie au monde extérieur, à son environnement naturel et humain. Tout l’entourage de l’enfant prend alors une très grande importance puisque l’enfant de cet âge se développe par le jeu et l’imitation. Celle-ci devient sa plus grande faculté de connaissance. Tout doit donc être mis en œuvre pour lui permettre d’exercer, le plus positivement possible, cette faculté de l’imitation.

 

 

 

C’est pourquoi, en pédagogie Waldorf, une grande importance est accordée au jeu libre. Par ce dernier, l’enfant peut déployer son initiative personnelle et assimiler profondément ses impressions sensorielles reliées au monde environnant. En conséquence, c’est toujours en respectant la nature imitatrice du petit enfant que l’enseignante conduira son groupe d’enfants vers des activités artistiques qui deviendront source d’inspiration pour les jeux libres.

 

Le préscolaire

Nous avons le plaisir d’accueillir des groupes de maternelle 4 ans et de maternelle 5 ans qui évolueront avec la même enseignante pour leur passage au préscolaire. 

La règle d’or pour les petits est « peu d’objets et beaucoup d’imagination… », il y a donc peu de « choses toutes faites ». Bien sûr, on y retrouve des blocs de cire pour le dessin, de la peinture, des pinceaux, de la cire et quelques jouets fort simples… mais on y retrouve aussi des pierres, des coquillages, des tissus, de la laine, des morceaux de bois aux formes les plus variées, des bûches et des branches, etc. Par leur simplicité, ces objets incitent à la créativité, stimulent l’imitation et donnent libre cours à l’imagination de l’enfant.