Est-ce problématique lorsqu’un enfant quitte une école régulière pour s’inscrire à l’école Waldorf?

Les enfants qui viennent d’écoles régulières s’intègrent en général très bien mais ont parfois un peu de rattrapage à faire pour les habiletés suivantes :

  • Coordination; beaucoup de travail rythmique est fait en classe tout les matins, conjugué aux apprentissages des matières de base.
  • Posture; l’enseignant apporte une attention particulière à la posture des enfants. Une mauvaise intégration du système sensori-moteur se traduit souvent par de mauvaises postures et une difficulté à garder l’attention sur la tâche.
  • Arts; les enfants créent leurs propres «manuels scolaires». Ils écrivent et dessinent dans leurs cahiers personnels pour toutes les matières. De plus, ils sont initiés à l’aquarelle et au modelage dès le jardin d’enfants (maternelle).
  • Calligraphie; les enfants apprennent d’abord à écrire en lettres cursives.
  • Écoute; toutes les matières sont enseignées oralement par l’enseignant, les enfants créant eux-mêmes leurs «manuels». Les enfants habitués à apprendre à partir de l’ordinateur auront à s’ajuster.
  • Musique; tous les enfants apprennent à jouer de la flûte (pentatonique d’abord et diatonique ensuite) et chantent quotidiennement.
  • L’apprentissage d’une langue étrangère (l’allemand à l’école des Enfants-de-la-Terre). Toutefois, les premières années, les enfants ne font que chanter et réciter des comptines.
  • L’eurythmie (art du mouvement). Voir plus loin «Qu’est-ce que l’eurythmie?»

Les enfants arrivant d’autres écoles ont parfois à s’ajuster à un environnement exempt d’esprit compétitif.